Blind River - Blind River

22 octobre 2018

BLIND RIVER (2018 – durée : 43'52'' – 10 morceaux)

Encore une belle découverte dans ce numéro de Passion Rock, avec ce premier cd de Blind River, un quintet originaire de Guildford en Angleterre.

Dire que ce quintet a de l'expérience est peu dire, car chaque musicien a déjà joué dans plusieurs groupes (Earls Of Mars Pig Irön, Godsized, Motherload, …) ce qui explique la maturité des compositions qui figurent  sur cet album.

La formation anglaise possède de nombreux atouts, à l'instar du chant profond et puissant de Harry Armstrong et des passes d'armes entre les deux guitaristes, le tout au profit de titres qui s'inscrivent aussi bien dans un registre classic rock, hard, blues rock ou southern rock (on pense parfois à Point Blank).

Le gosier en feu d'Harry fait des merveilles tout au long de cet opus qui comprend aussi bien des morceaux rapides ("Freedom Dealer") que plus chaloupés ("Life Got Lost") ou plus en retenue ("Home").

On sent que le gars chante avec ses tripes, alors que ses collègues se distinguent par des passages de twin guitares ("Can't Sleep Sober" ou lors de soli, bien soutenus par une section rythmique efficace.

Voici un album efficace qui a tiré le meilleur des seventies et qui mérite vraiment d'être découvert.

 Blind River - Facebook
Homepage
Passion Rock - Facebook

(Yves Jud)