[Live Report] - 2/05 – STATUS QUO + GRIT à La Salle Pleyel –Par Jérôme

15 mai 2017

2/05 – STATUS QUO + GRIT à La Salle Pleyel –

Je ne vais pas être tendre avec le premier groupe, Grit, qui a joué un peu moins d’une demie heure et qui a été dégueulasse à tous les niveaux.

Tout d’abord dans le son qui a été le truc le plus pourri que j’ai eu l’occasion d’entendre dans une salle de concert mais c’est peut-être en partie de ma faute et ça j’y reviendrais plus tard, mais aussi dans le style musical proposé qui selon le groupe est de la Dirt’n’Pop alors que le mot sale et eux ça ne collera jamais et qui en fait ne ressemblait à rien du tout.

Je ne vais pas en dire davantage mais juste un humble conseil si je puis me le permettre : Les gars laissez tomber la musique c’est pas pour vous.

Ensuite bon concert de Status Quo qui va durer environ 1h35.

Le seul bémol c’est que dès que le groupe a commencé le son a été à nouveau dégueulasse et là j’ai dû me rendre à l’évidence, il ne faut jamais être dans les premiers rangs avec le nez sur la scène sinon on n’entend que les retours et c’est vraiment ignoble.

Pour une fois que je m’étais mis tout devant. Après les trois premiers titres passés car j’ai voulu rester un peu devant je me suis reculé de cinq ou six mètres et là le son est devenu correct.

Mais franchement c’est la première fois que je venais dans cette Salle Pleyel, qui n’a plus le droit de faire de la Musique Classique et qui va donc faire de plus en plus de Pop et de Rock, et je dois dire que la qualité sonore qui accompagne la réputation de la salle est totalement usurpée, en tout cas pour de la musique Rock. Le son au final a été d’une manière général correct tout de même mais franchement c’était très loin d’être un super son.

Je n’échangerais jamais une Salle Pleyel contre un Olympia par exemple.

En plus d’un point de vue esthétique je n’aime pas trop l’endroit. Hier soir c’était tout assis avec juste une petite fosse et comme ce n’était pas complet on pouvait circuler librement.

Enfin bref, pour en revenir à Status Quo le groupe a été bon mais je l’ai vu donner de biens meilleurs concerts.

Après quand on a plus de cinquante ans d’expérience on connait toutes les ficelles et donc globalement ça allait mais je mentirais si je disais que j’ai été enthousiasmé.

En ce qui concerne le remplaçant de Rick Parfitt je l’ai trouvé plutôt bon mais sur scène il reste assez effacé, il n’a bien entendu pas la présence que pouvait avoir Rick.

Après, l’attention se porte avant tout sur le duo Francis Rossi et John «Rhino» Edwards, ainsi que Andy Bown.

Au final une soirée moyenne mais je suis content d’avoir revu, peut-être pour la dernière fois, Status Quo.

 

Setlist

The Drone
Caroline
The Wanderer
(Dion cover)
Something 'bout You Baby I Like
(Richard Supa cover)
Rain
Softer Ride
Beginning of the End
Hold You Back
What You're Proposing / Down the Dustpipe / Wild Side of Life / Railroad / Again and Again
Paper Plane
The Oriental
Creepin' Up on You
Gerdundula
In the Army Now
(Bolland & Bolland cover)
Drum Solo (The Caveman)
Roll Over Lay Down
Down Down
Whatever You Want
Rockin' All Over the World
(John Fogerty cover)

Encore:
Burning Bridges (On and Off and On Again)
Rock and Roll Music / Bye Bye Johnny
(Chuck Berry cover)

Jérôme : https://www.facebook.com/allemand.jerome

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article