OCEAN - C'est pas la Fin

11 novembre 2016 - 1037 vues

OCEAN 1   

OCEAN s’est formé en 1974 sous l’impulsion du guitariste Georges BODOSSIAN.

Après quelques changements d‘effectifs, le groupe prendra sa forme définitive en 1976. Robert BELMONTE (chant, percussions), Bernard LEROY (batterie), Noël ALBEROLA (basse, chant) et Georges BODOSSIAN (guitares, chant).

Musiciens hors pair, ayant le goût immodéré pour une musique travaillée, sensuelle et évolutive les membres du groupe OCEAN se plongent d‘abord dans leurs premières dates et scènes parisiennes. Concerts et répétitions acharnés s‘enchaînent, donnant lieu à la création et à la production du premier album du groupe "God’s Clown".

gods1

Du rock et des riffs de hard rock dans une atmosphère progressive digne de l’époque et de ses meilleurs représentants font de ce premier album une œuvre unique.

La formation sort son premier opus en octobre 1977 sous le label Crypto, une fresque épique ininterrompue. La musique se révèle comme un mélange inédit de Led Zeppelin et de rock progressif à la King Crimson.

OCEAN prend la route, se produit de plus en plus, seul ou avec d’autres artistes, Ange, Magma, Atoll… Théâtres, MJC, Centres Culturels, Festival de Belfort, Festival de Talence, Festival de Brest, Festival d‘Annecy, la Fête de l‘Humanité, l‘Olympia, le New Morning à Genève, le Golf Drouot, sans oublier le Gibus Club, le lieu en vogue de l’époque, le pendant français du Marquee de Londres.

Et comme le quartette excelle sur scène, il est programmé régulièrement, ce qui ne manque pas d’attirer les chercheurs de têtes des maisons de disques. C’est un éditeur qui propose au combo de fouler les planches du Rose Bonbon, c’est dans cet endroit que les éditions EMI auditionnent Georges Bodossian et sa bande.

Fort de cette signature, OCEAN entre en enregistrement pour y peaufiner des maquettes, au même moment Jean-Pierre Guichard, batteur d’Ange, remplace Bernard Leroy. Une fois les titres en boîte, le producteur se met à la recherche d’un contrat avec une maison de disques. OCEAN se voit offrir une signature chez CBS c’est finalement le label BARCLAY qui engage le groupe le 28 juin 1979.

OCEAN entre en sessions en juillet 1979 aux Studios Aquarium avec pour complices, Andy Scott (Uriah Heep, Pink Floyd, David Bowie) et Martin Gordon (Sparks, Radio Stars) à la console, Luis Clos au mixage et Jean-Baptiste Mondino alors jeune photographe talentueux se verra confier la réalisation de la pochette. "Je suis mort de rire", "Les yeux fermés", "Menteur", "T‘as qu‘à te casser", "Happy Birthday", "Paye", "Où et quand tu veux" et "Joue" sont les titres enregistrés.

L‘album à peine terminé, Jean Pierre Guichard part rejoindre le groupe Ange. Un célèbre promoteur de concert propose au groupe OCEAN de faire la première partie de la tournée AC/DC en France, c‘est Alain Gouillard du groupe Edition Spéciale qui se voit proposer ce même jour la place de batteur au sein du groupe OCEAN.

Le 17 janvier 1980 le groupe français rejoint les célèbres Australiens pour le « Highway to Hell Tour ». Ils se produisent à Poitiers, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Brest, et Le Mans. (Bon Scott décèdera un mois plus tard).

Le groupe enchaîne une tournée française de plus de 60 dates, de Mars à Juin 1980, Barclay engage le studio The Rolling Stones Mobile One avec Mick McKenna à la prise de son pour y capter les titres live du groupe, mixés aux studios Family Sound à Paris par Dominique Blanc-Francart pour l‘album « A LIVE+B ».

Parmi les titres enregistrés trois inédits: "Qu‘est-ce que tu dis ?", "Dégage" et "On se rock de moi".

De concert en concert, OCEAN se fait une belle réputation scénique, l‘Olympia, Bobino, Pantin, Châteauvallon, cette période se terminera par le concert du Palace le 4 décembre à Paris et celui du 5 décembre à Cabourg.

ocean_palace_80web_

Janvier 1981, cap sur Londres. Après son travail de préparation et de pré production, le groupe rejoint Battery Studios et Scorpio Sound pour les enregistrements et les mixages de son quatrième album. Sans trêve durant deux mois, OCEAN met en boîte les nouveaux titres, Aristo, A force de gueuler, Attention contrôle, Qu‘on me laisse le temps, Rock‘n‘roll, Berceuse, Louise et Dégage avec Tim Friese-Green (Queen,Talk Talk) à la production, Mike Shiply, Dennis Weinrich (Trust, Jeff Beck) à la prise de son et mixages et de Fin Costello au visuel.

L‘album terminé de retour de Londres, OCEAN rejoint IRON MAIDEN du 18 mars au 23 avril 1981 pour la tournée « The Killer World Tour » en France, de Lille à Toulon et de Metz à Bordeaux, en passant par Reims, Lyon, Nice et Miramas, Montpellier, Strasbourg, Mulhouse et Toulouse avec une ouverture sur les frontières du Nord, à Eindhoven.

 

L’album « OCEAN » sort en avril 1981 et le quartette entame une nouvelle tournée qui les mène partout en France, Festival de Versailles, Festival de Tours, Festival d‘Antibes, Festival de Haute Savoie, Bobino… promo, émissions tv, enregistrement infos TF1, programmes sur Antenne 2, France 3, interviews, émissions régionales, France Inter, Radio 7, Radio France… le tournage du clip Captain Video accompagnent le groupe jusqu’à la fin de l‘année. Les derniers concerts du groupe se feront en novembre 1981, le dernier à Rouen le 12 décembre 1981.

Le marché du disque français connaît une grande révolution, Polygram aujourd‘hui Universal rachète les Disques Barclay et Polydor et ne renouvelle pas tous les contrats ou change certaines conditions initialement signées.

L‘aventure Barclay s‘achève en 1982, un Best Of intitulé "16 Grands Succès" sort dans le commerce pour raviver la mémoire des fans attristés par la séparation du groupe.

En 1983, une nouvelle mouture se forme autour de Robert Belmonte et Noël Alberola, avec Robert Calfati (batterie) par la suite Farid Medjane et Bennie Sloyan (guitares) quelques concerts puis deux titres seront enregistrés Spécial Polar et Super Machine sous le label Reflex Records.

En 1986 Georges Bodossian et Robert Belmonte font revivre le groupe OCEAN avec les titres Juste au bout du désert et Flash de Nuit enregistrés au Studio Solaris à Paris, encore quelques concerts en France, un passage au Luxembourg et enfin Bruxelles.

Juste au bout du désert émerge à nouveau en 1997 avec une nouvelle version enregistrée pour Sony Music aux Studios Penny Lane à Paris.

En 1998 Le label Mantra réédite « God‘s Clown » le premier album d‘OCEAN, suivi par deux titres "Menteur" et "À force de gueuler" dans les compilations « Anthologie du Hard-Rock Français Volume 1 & 2 ».

En 2000, le label Axe Killer réédite le dernier album Barclay « OCEAN » Qu‘on me laisse le temps, Rock‘n‘roll, A force de gueuler … avec les titres live de l‘album « A LIVE+B » Qu‘est-ce que tu dis, On se rock de moi, Je suis mort de rire…

Axe Killer sera encore à l‘origine de l‘enregistrement en 2001 de Ton dernier acte pour l‘album « Tribute to Trust ».

En 2004 des nouveaux titres sont en préparation, le groupe décide alors de faire un nouvel album et un retour sur scène, l’aventure prend malheureusement fin en mars 2004 avec le décès de Robert Belmonte.

En 2008 commence un travail d’archivage regroupant tout le parcours du groupe, God’s Clown nouvelle version remasterisé, "OCEAN" le premier album Barclay, réédition inédite (Je suis mort de rire, Les yeux fermés, Menteur, T‘as qu‘à te casser, Happy Birthday, Paye, Où et quand tu veux, Joue), l’album enregistré à Londres "OCEAN" (Aristo, A force de gueuler, Attention contrôle, Qu‘on me laisse le temps, Rock‘n‘roll, Berceuse, Louise, Dégage), pour finir un album live "Live and More" la tournée française 1980 (Qu‘est-ce que tu dis, Je suis mort de rire, On se rock de moi, Dégage) un document inédit, la tournée 1981 avec Iron Maiden "The Killer World Tour" (Aristo, Rock’n’Roll, A force de gueuler, Qu’on me laisse le temps, Qu’est-ce que tu dis, Je suis mort de rire, Dégage) Ton dernier acte extrait de l’album "Tribut to Trust" et Juste au bout du désert, les deux derniers enregistrements du groupe avec Robert Belmonte.

La sortie du coffret OCEAN « Story, Live and More » The definitive collection chez Axe Killer sera l‘évènement de Janvier 2010, à cette occasion et à la manifestation du Paris Metal France Festival, Georges Bodossian annonce une nouvelle mouture du groupe avec Alain Gouillard (batterie) Marcel Chiaruttini (basse) Stef-Reb (chant).

AX0908147_OCEAN_HD

Quelques concerts ont lieu notamment au Pacific Rock de Cergy en mai 2010 ou le Bus Palladium.

 

Puis quelques années plus tard un concert mémorable au Montereau Confluences.

Avant un retour en 2015 au theatre Traversière le 18 Avril qui fût malgré le peu de monde un excellent moment.

Et un an après ce concert, le nouvel album "C'est la fin" voit le jour en Avril 2016.

Long vie à OCEAN.

ocean-cest-la-fin


La Biographie sur Encyclopedisque FGL Music - Coffret OCEAN La Page Facebook de OCEAN


 

Ils parlent d'OCEAN  :

  Jean Lou K, Batteur de son état dans Shakin Street :

"Ocean je les croise souvent au Trianon Hall ,un studio a coté de chez moi. Un jour en allant répéter avec Shakin Street j'entends un guitariste jouer dans le grand studio . Je me dis que c'est surement un anglais vu le son. Mais non c'était Georges . Quel p.... de son de guitare . Du coup je lui ai demandé de participer a l'album d'AC22 (mon projet solo)"

  Michel Valentin - Dans le Blog Rock'n'Roll du Parisien :

"Trente-cinq ans après son dernier disque studio, Océan, qui avait repris les concerts depuis déjà quelques années, a sorti son 5e opus, "C'Est La Fin...", un titre non dénué d'humour puisque le groupe redouble au contraire d'activité ! Un CD bien dans la lignée des précédents, du bon hard-rock, voire classic rock, bien dans la lignée de ses prédécesseurs. Le leader historique, le guitariste Georges Bodossian, est toujours aux commandes, accompagné du batteur Alain Gouillard et du bassiste Noël Alberola, qui faisaient partie de l'aventure à la grande époque. Quant au chant, il est désormais assuré par Stef Reb (Robert Belmonte est décédé en 2004) qui n'essaie pas d'imiter son prédécesseur, mais apporte sa fraîcheur, ainsi qu'une certaine attitude scénique".

La suite ici : Le Blog Rock'n Roll du Parisien

 


 

OCEANOLE-2016  

Le dernier clip en date. Je crois que tu aimes ça !

@ En mémoire de Robert BELMONTE.